Connaissez-vous le modèle S.M.A.R.T.? Largement utilisé par les entreprises il permet de formaliser un objectif de manière claire, mesurable et cadrée dans le temps. Petites explications pour bien l’utiliser.

 

Rien de tel qu’un objectif flou pour se démotiver et se désimpliquer. Prenons un exemple simple, “je veux gagner de la confiance en moi”. L’intention est louable mais il n’y a rien à quoi se raccrocher pour ce mettre en mouvement, nous sommes dans le stade du “vouloir”, sans arrivé à passer dans le “faire”.

“Je veux reprendre le sport au moins une fois par semaine pour retrouver de la confiance en moi”, la mise en place d’action est là au service de l’intention. C’est un exemple extrêmement simple, mais il met bien en évidence la façon dont peut s’appliquer le modèle S.M.A.R.T. qui vient le l’anglais “intelligence”. C’est un moyen mnémotechnique utilisé en entreprise pour bien formaliser un objectif, que ce soit pour un groupe ou en individuel. L’objectif se doit donc d’être :

Spécifique

Un objectif est spécifique à une personne ou un groupe. Il doit être simple à comprendre, clair et précis car la complexité ralentit l’action ou la brouille. Dans le cas d’un groupe, il doit trouver une légitimité aux yeux de tous.

Mesurable

Un objectif doit être mesurable et/ou quantifiable. Les indicateurs de mesure permettent d’anticiper les efforts à fournir pour aller vers la réalisation d’un objectif. Ils permettent de déterminer où l’on en est et de valoriser les efforts accomplis. Cela permet aussi, dans certains cas, de réévaluer les moyens nécessaires pour atteindre l’objectif car celui-ci peut avoir été surévalué ou sous-évalué.

Acceptable et ambitieux

Un objectif acceptable est un objectif suffisamment grand et ambitieux pour qu’il représente un défi, qu’il soit motivant, tout en respectant les compétences de la personne ou du groupe. En étant atteignable il favorise l’adhésion de la personne et sera plus facilement accepté par chacun des membres dans le cas d’un groupe.

Réaliste

Un objectif réaliste est pertinent. Il s’applique à quelque chose de concret, de raisonnable et intègre les paramètres extérieurs, le contexte. S’il parait inatteignable, c’est la démotivation assurée dés les premières difficultés.

Temporellement défini

Un objectif doit être délimité dans le temps, par des termes précis comme « d’ici 3 mois » et non pas par des termes flous comme « le plus rapidement possible ». Avec une date butoir et des dates intermédiaires, cela va cadencer les démarches et permet de mesurer la motivation.

Écologique

C’est une notion que l’on peut-ajouter. Un objectif qui n’est pas respectueux de l’équilibre interne et externe d’un personne ou d’un groupe, devient vite contre-productif.

Il existe une multitude d’indicateurs mais ceux-ci sont les plus utilisés dans les domaines du marketing et du management. Toutes les notions sont liées entre elles. Il est possibled’atteindre des objectifs ambitieux en tenant compte des ces notions et en appliquant la théorie des petites marches. Mieux vaut monter beaucoup de petites marches que de s’épuiser sur des marches trop hautes. Pour chaque marche “fixe toi un objectif simple et dépasse le!”

Sources : Guillaume Steffens, Les critères SMART pour un objectif sur mesure ! : La méthode intelligente du manager, Paris, Gestion et marketing,

 

 

Vous avez envie de voir le monde autrement ?